Une console surprenante de poésie

Publié le 3 juil. 2013
En parcourant Internet à la recherche de nouveaux objets pouvant vous surprendre, vous attendrir ou vous faire réagir, j’ai découvert la console-cage Archibird du jeune designer français Grégoire de Lafforest. Elle est si poétique, si envoûtante et si surprenante que j’ai tout de suite eu envie de vous en parler.

L’idée du designer était « de développer une cage dont la forme casserait les codes classiques. 
Faire en sorte de l’intégrer dans l’habitat en la mixant à une console. 
La connexion entre la cage et les cloches de verre fait référence à ces oiseaux empaillés qui prennent ici vie. Clin d’œil aux cabinets de curiosités.
L’oiseau est mis en scène comme dans un décor de théâtre.
 Par ses matériaux, purs elle donne une vision idéale de la nature ».

Bien évidemment, tout est prévu pour que les oiseaux puissent manger et boire, je vous rassure ! On peut avoir du mal avec ces idées qui associent les animaux et le design, mais il faut reconnaître que cette console vous transporte par sa simplicité, sa légèreté et son design. Mêler une console, objet assez banal et bien sûr inerte, avec des oiseaux, qui symbolisent la nature et la vie, cela me touche.

Pour les petits chanceux et curieux habitant à Paris, cette console est en ce moment exposée à la galerie Gosserez.

Bonne découverte !