Décoration intérieure, Virginie Weisz

Publié le 24 juil. 2014
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
  • Décoration intérieure, Virginie Weisz
La styliste déco Virginie Weisz travaille avec les plus grands magazines de déco et nous plonge dans son univers personnel, coloré et graphique, comme on les aime. Voici notre entretien avec cette styliste créative, touche-à-tout, qui sait suivre avec talent les différentes tendances. Laissez-vous inspirer par ces réalisations !
Je vous souhaite une bonne découverte !

Depuis quand travaillez-vous en tant que styliste ? Quel est votre parcours professionnel ?
Je suis styliste déco et styliste photo depuis plus de 30 ans. Après des études de dessin et de photo, j'ai travaillé à Paris dans un studio photo spécialisé dans le décor, comme styliste photo puis j'ai fondé mon propre studio avec mon mari Bernard, photographe. J'ai également été l'assistante d'une grande styliste déco, Marie-Claude Bérard, qui m'a appris le métier. Je la remercie de sa confiance et de sa patience.
J'ai mis en scène les ambiances de nombreux clients pour les photos de leurs catalogues et de leurs annonces presse. J'ai travaillée pour la grande distribution, la VPC, les parfums et cosmétiques, les arts de la table, des fabricants et éditeurs de mobilier, objets déco, papiers peints....La liste est longue !!!
J'ai commencé à travailler en parallèle pour la presse déco : le Journal de la Maison, Maison Magazine, C.Déco, Maison Française. ..Et pour la presse Web avec Côté Maison.
Je me tourne maintenant vers le conseil en image pour les entreprises : mettre en valeur un produit et le rendre glamour, c'est un challenge difficile et qui me plait. Je réalise leurs scénographies pour les présentation à la presse et je crée leurs images pour leurs dossiers de presse, avec mon photographe préféré, Richard Alcock.

Comment définiriez-vous votre style ?
Mon style est celui de l'air du temps, du magazine ou du client pour lequel je travaille et de mon humeur. Il change selon les modes et les influences que je subit. C'est un style éclectique, généreux, métissé. Avec une préférence pour le design chaleureux : des meubles et objets bien dessinés, utilisant de belles matières, pleins d'esprit et de poésie. J'aime aller à l'essentiel et je n'aime pas le superflu, bien que j'aime aussi les petits accidents ou les fautes de goûts qui rendent une déco vivante. Je déteste la récup mal faite et je suis overdosée du style 50.

Quelles sont vos influences ?
Mes influences sont très diverses et très variées, j'aime les photographes des années 50 (Richard Avedon, Irving Penn), les estampes japonaises et le street art, les préraphaélites et l'architecture des années 30. La nature m'inspire aussi, j'ai la chance de vivre à la campagne et j'aime regarder passer les nuages et écouter le vent dans les arbres. Mais j'aime aussi la ville, Paris en particulier. Les gens qui passent, les vitrines, les façades d'immeubles...

Que préférez-vous dans votre travail ?
J'aime par dessus tout sublimer les objets, magnifier les produits, mettre en valeur le travail de ceux qui me précèdent : créateurs, designers, artisans, fabricants. Avec la complicité de photographes talentueux qui savent donner un bel éclairage aux choses.

Quelles sont les cinq recommandations que vous donneriez pour changer de déco ?
Changer de décor selon son humeur, la saison ou selon l'air du temps.
Se laisser influencer.
Bouger souvent les meubles, ne pas rester figer dans le même décor pendant des années.
Les donner, les vendre ou les échanger pour renouveler sa déco.
Rajouter de l'éphémère, de la poésie et de l'étrange dans une déco.
Créer des natures mortes surréalistes : accumulation d'objets disparates, souvenirs rapportés de loin ou d'à côté de chez soi.
Et ne pas avoir peur de se tromper : votre déco c'est vous. Même si vous suivez des conseils de pro, rajoutez votre grain de sel.

De quel travail êtes-vous la plus fière ?
Tous, sur le moment et aucun après, il y a toujours des choses à améliorer. Mais je commence à pratiquer la menuiserie, le bricolage léger et je suis fière des objets que je crée avec mes petites mains. (voir la structure que j'ai imaginée et fabriquée pour ma fille)

Quels sont vos futurs projets ?
La scénographie pour la présentation à la Presse des tendances de papiers peints 2014-2015. Des tableaux et des scénettes créer uniquement à partir de papiers peints. Je le fais tous les ans depuis 3 ans et ça m'amuse beaucoup.